BACK

Tailor Books

Francois Cam-Drouhin

Summer house, villa Noailles

 
Le Modulor, 1950-2005 – Éditer à nouveau
« Les répétitions, les variantes, la symétrie plaisent au destin»

J.L. Borges – La Trame – 1974

 

Comme médium, véhicule par excellence de la pensée pendant près de 2500 ans, le livre se distingue d’emblée par sa reproductibilité, de la copie manuscrite à l’imprimerie. Les ouvrages uniques font figure d’exception alors que la mécanisation révolutionne leur production et leur diffusion. Les perfectionnements techniques réduisent l’écart entre les copies puis l’économie de l’édition détermine rapidement la forme des nouvelles impressions. La multiplication répond à la demande et l’objet s’efface à mesure que les éditions varient, se déclinent.

 

En 1950, Le Corbusier publie un ouvrage de petit format qui rend compte de ses recherches sur les proportions et l’harmonie, Le Modulor. Essai sur une mesure harmonique à l’échelle humaine applicable universellement à l’architecture et à la mécanique. Succès commercial, ce dernier est complété par un second tome en 1955. Ce livre qui compte parmi les ouvrages d’architecture les plus édités constitue un exemple particulièrement révélateur des pratiques éditoriales de la seconde moitié du XXe siècle.

 

Que reproduit-on lorsque l’on reproduit un livre ? À quoi tient la hiérarchisation des éditions ? Qu’y a t-il d’original dans une version originale ?