BACK

Germans Ermičs

Germans Ermics, Shaping Colour. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Germans Ermics, Shaping Colour. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Germans Ermics, Shaping Colour. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

Lettonie / Latvia
Design Academy, Eindhoven

 

SHAPING COLOUR

L’expression chromatique comme moteur du design est le principe développé dans Shaping colour. Engagé il y a deux ans, ce travail est une mise en pratique de l’hypothèse selon laquelle la couleur peut substituer le matériau dans la construction du mobilier.

Le monochrome abstrait, vide de signification et de forme, ouvre librement le champ d’expérimentation. Des rectangles de verre et de miroir sont les supports neutres idéaux pour soutenir la couleur et la travailler. Elle est symboliquement étirée, distordue et pliée pour obtenir des dégradés et des transparences qui se diffusent dans la matière jusqu’aux champs.

Les plaques de couleur sont assemblées pour réaliser les plans du mobilier en trois dimensions : console, table et étagère. La matérialité de l’objet se perçoit grâce à la densification de la couleur aux points de jonction des surfaces qui en soulignent les angles et les courbes. L’absence de couleur soustrait l’objet au regard. Le jeu des transparences perturbe la perception car il laisse voir simultanément plusieurs plans et dessine de nouvelles formes en dehors de l’objet.

À travers une approche picturale, le designer s’interroge sur le mode de conception de l’objet et sur son statut entre œuvre et produit. On pense aux artistes de l’abstraction de l’après-guerre comme Mark Rothko, Lucio Fontana, Ellsworth Kelly ou Robert Ryman qui, remettant en cause les méthodes traditionnelles de création, tentèrent de renouveler la pratique artistique.

Magalie Guérin