BACK

Pernelle Poyet

Pernelle Poyet, Alphabet. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Pernelle Poyet, Alphabet. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Pernelle Poyet, Alphabet. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

Grand Prix du jury

Prix du public – ville d’Hyères

 

France

Ensci Les Ateliers, Paris

 

ALPHABET

La designer a pour ambition de constituer une bibliothèque de formes, matériaux, connexions et finitions dont on utilisera les éléments pour concevoir du mobilier et des objets. L’analogie entre typographie et typologie sous-tend cette proposition. En dessinant les lettres de l’alphabet, le typographe ajoute une valeur à une convention préétablie. Ici ce sont les formes géométriques simples qui deviennent signifiantes et utiles par leurs qualités et leur assemblage.

À partir d’une grille orthonormée, la designer détermine un ensemble de quatre-vingt-douze formes de base en hêtre. Le vocabulaire esthétique s’inspire des travaux d’Ettore Sottsass sur le motif et de ceux de Robert Morris sur la variabilité de l’objet dans son contexte (lumière, échelle, place du regardeur). La surface du bois est imprimée, peinte ou vernie, augmentant ainsi le catalogue des possibilités narratives. Grâce à un jeu d’échelles, les modules calibrés permettent de confectionner de petits objets ou des meubles à l’infini. Les principes sont par exemple appliqués à la table composée d’un plateau rond et de quatre parallélépipèdes qui forment le piétement ; chacune des faces rainurées revêt un traitement différent pour accrocher la lumière et animer l’objet selon le point de vue.

Le dictionnaire nous apprend que l’alphabet est un système de signes graphiques servant à transcrire les sons d’une langue. La designer élabore ici de nouveaux prototypes pour écrire une histoire contemporaine de l’habitat.

Magalie Guérin