BACK

Thélonious GoupiL

Thélonious Goupil, Seaside Bench. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Thélonious Goupil, Seaside Bench. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Thélonious Goupil, Seaside Bench. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

Prix Spécial du jury

Dotation Gallery S.Bensimon

 

France
Ensci Les Ateliers, Paris

La question du paysage est centrale dans le travail de ce designer, il étudie d’une part l’interaction des objets avec leur environnement et d’autre part, dans le cas des assises, leur incidence sur la perception par l’utilisateur. Il aime à créer des objets pour un lieu particulier.

Lorsqu’il a choisi de dessiner un banc, il a naturellement pensé à la côte de Saint-Pierre-en-Port, village de Normandie où il a grandi. Depuis la promenade au-dessus des falaises, la hauteur du siège et l’inclinaison du dossier définissent un cadrage sur l’horizon de l’océan. La volonté de s’intégrer au lieu sans le dénaturer ni troubler les habitués du bord de mer a déterminé le choix des matériaux. S’y superposent les normes de sécurité applicables au mobilier public. Il adopte une forme en h qui constitue le piétement, et soutient l’assise et le dossier. L’élément est produit en série par coulage de béton fin dans un moule autour d’une tige métallique qui dépasse pour être scellée dans le sol. Les qualités du matériau autorisent à réaliser des formes arrondies et précises. Trois planches de cèdre composent l’assise. Une quatrième, dossier légèrement incliné pour plus de confort, invite spontanément à s’accouder. Boulonnées au module métallique, elles peuvent être remplacées selon l’usure.

À la forme qu’il dessine, le designer ajoute l’infini, celui d’une marine impressionniste qui se recompose perpétuellement.

Magalie Guérin