BACK

Alix Cohen et Léa Dahan

Alix Cohen et Léa Dahan, Kütüphane. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Alix Cohen et Léa Dahan, Kütüphane. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Alix Cohen et Léa Dahan, Kütüphane. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

France

 

Bibliothèque

Le duo revisite l’agencement traditionnel de la bibliothèque en s’inspirant de l’histoire des arts décoratifs de la Méditerranée orientale et particulièrement du harem du Palais Topkapi en Turquie.

Le salon de lecture est celui d’un personnage esthète échappé du roman de J.K. Huysmans dans À rebours. Pour cet excentrique, le duo crée une bibliothèque déstructurée, vivante et en mouvement qui encourage son utilisateur à la composer comme une ouverture sur les mondes littéraires. Les ouvrages s’empilent et se classent d’après un système intuitif et minimal de tiges sortant du mur. Il accorde une grande liberté d’organisation et d’évolution.

L’atmosphère tamisée est celle d’un sérail intellectuel où le propriétaire se délecte de ses livres déjà ouverts au hasard des rangements. Les formes décoratives du palais stambouliote sont présentes sur les papiers peints qui ornent les murs. La lumière filtrée à travers un moucharabieh intérieur superpose des motifs à ceux des tapis enchevêtrés sur le sol.

La personnalité anticonformiste de l’hôte se prolonge dans la combinaison d’un vivarium avec une banquette ottomane au centre de la pièce. La nature captive est introduite dans une apparence insolite qui laisse voir un feuillage rose, rouge et blanc.

Kütüphane est un voyage littéraire dans l’enceinte de l’hôtel particulier où les livres habitent l’espace.