BACK

Héloïse Le Louët et Anna-Kaisa Liehu

Héloïse le Louët et Anna-Kaisa Liehu, Atrium. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Héloïse le Louët et Anna-Kaisa Liehu, Atrium. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Héloïse le Louët et Anna-Kaisa Liehu, Atrium. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

France et Finlande / France and Finland

Chambre

Rêver à la Méditerranée et ses villas légendaires de l’Antiquité à aujourd’hui. Habiter au bord de la mer qui réunit Athènes, Rome, Marseille, Alger et Barcelone évoque pour elles une connexion privilégiée avec les éléments : la lumière, l’air et la végétation.

Si leur chambre s’appelle Atrium, c’est en référence à cette pièce intermédiaire entre l’extérieur et l’intérieur. Surprenant pour un espace privé ? L’influence est pourtant subtile car la chambre est ici pourvue d’un sas. Cet équipement répond à la contrainte du bâtiment dont la circulation d’une pièce à l’autre oblige à traverser la chambre en passant devant les fenêtres. Pour garder toute la lumière et préserver l’intimité des occupants, le duo place plusieurs calques entre la chambre et la zone de passage. Doublé de grands voilages clairs, un cadre géométrique cerne du verre martelé ; il rappelle la véranda ou le moucharabieh.

Le sol méditerranéen en tomettes de terre cuite est conservé en l’état dans la partie chambre pour être progressivement recouvert de peinture, en blanc côté passage ou en gris devant la cheminée. Les plantes sont exposées dans les touches nuancées des poteries posées au sol face au lit. Des miroirs hétéroclites accrochés sur les murs blancs ajoutent à la luminosité et animent la pièce. Tout est pensé afin que l’air circule partout dans ce grand volume calme.

Les habitants rêveront à leur tour, baignés par les éléments tempérés et adoucis.