BACK

Marine Gargon

Marine Gargon, Hélios. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Marine Gargon, Hélios photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Marine Gargon, Hélios. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

Prix Spécial du jury

 

France

Salon

C’est l’été et la lumière éblouissante de Méditerranée cogne sur un paysage sec et minéral. La Provence ensoleillée, silencieuse et paisible comme une sieste à la fraîcheur du figuier. Voici le décor de cet après-midi passé dans le salon Hélios.

La décoratrice trame la lumière zénithale en crayonnant une cannisse arrondie suspendue au plafond. L’objet traditionnel est interprété en lignes courbes conférant à la salle une douceur radieuse. Les rayons de lumière se portent sur l’objet hybride librement inspiré du transat de plage et du radassier, un large fauteuil provençal qui invite au farniente. La structure fine en métal poudré est recouverte d’une toile épaisse et confortable aux finitions curvilignes qui déborde en se déroulant sur le sol. Le corps assis ou étendu est généreusement accueilli dans la sensualité du matériau dont les tons beige rosé ravivent le souvenir des pieds nus caressant le sable chaud.

Une table basse est posée en limite de l’îlot sur le sofa-tapis. Quelques pièces de mobilier choisies pour leur discrétion et leur intemporalité sont disposées tout autour.

Hélios « nous imprègne, nous enivre, nous alanguit, nous verse une torpeur somnolente et rêvante ».