BACK

Rikkert Paauw

Rikkert Paauw, Wandering the streets of Toulon, looking for orphan materials to build a room to feel at home. Photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Rikkert Paauw, Wandering the streets of Toulon, lookng for orphan materials to build a room to feel at home photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016
Rikkert Paauw, Wandering the streets of Toulon, lookng for orphan materials to build a room to feel at home photographie : Lothaire Hucki, villa Noailles, 2016

Mention Spéciale du jury

 

Pays-Bas / Netherlands

Au hasard des rencontres et des trouvailles, celui qui se présente comme un designer, artiste et architecte propose de piocher dans les ressources locales disponibles pour composer l’aménagement d’une pièce. L’identité du territoire se lit à travers l’histoire des objets et des matériaux naturels récoltés au gré des promenades dans la ville de Toulon.

Il applique ce principe de vie et de création à chacun de ses projets où le dialogue avec les habitants et l’énergie du lieu sont au cœur d’une architecture intérieure cohérente et soutenable. Rien ne se perd, tout se recycle. En choisissant patiemment les rebuts et les déchets qui s’offrent généreusement à qui veut bien regarder, il conçoit de nouveaux ensembles aux possibilités infinies. Les tentations écologistes de notre époque sont adoptées comme une évidence ; sans revendication ou théorisation excessives, il accepte sans filtre critique les richesses gaspillées et révèle les petits trésors qui font le sel de la vie.

En évacuant les contraintes économiques et logistiques, il encourage à l’autonomie et à la création dans une vision du monde open source en constante évolution.