BACK

Claire Lavabre

Miroir Noailles

Mirroir Noailles.

Could it be that it’s just an illusion

 

Dans son travail sur les miroirs, Claire Lavabre s’intéresse à l’expérience visuelle du reflet. L’installation « Could it be that it’s just an illusion » interroge sur la perception et expose quelques-unes des possibilités des jeux de reflets.

Le premier miroir présente un reflet qui se modifie grâce à la mise en forme de la matière réfléchissante et selon l’emplacement du regardeur et l’orientation de son regard. Ce miroir est le résultat de l’assemblage de trois tôles de laiton cintrées puis chromées. Sur les surfaces planes de ce miroir, la perception du reflet est identique à celle obtenue avec un miroir traditionnel alors qu’il évolue et se distord à l’endroit des plis formés par le cintrage.

Pour le second miroir avec trois panneaux, deux surfaces réfléchissantes sont disposées l’une en face de l’autre. Une source lumineuse est intercalée pour créer une illusion d’optique. Lorsqu’il est éteint, ce miroir a une apparence ordinaire. Une fois allumé, le jeu de la lumière et son reflet multiple créent l’illusion d’un espace profond contenu à l’intérieur du dispositif. L’image ainsi réfléchie à l’infini se mêle à un horizon lumineux.