• Virginie Rebetez, Untitled #13, Under Cover, 2013
  • Virginie Rebetez, Untitled #4, Under Cover, 2013
  • Virginie Rebetez, Untitled #5, Under Cover, 2013
sélection photographes 2014
Virginie Rebetez
Suisse
La recherche poursuivie par Virginie Rebetez porte sur les notions d’identité et de mémoire individuelle/collective. "L’espace entre la disparition et l’oubli, là où l’identité individuelle se métamorphose peu à peu m’intéresse particulièrement, dit-elle. Pénétrant ce territoire devenu flou, je m’en approprie le contenu : fragments de vie en dissolution et identités en déshérence. Par mon implication physique dans l’image ou par diverses interventions, je questionne nos concepts d’identité, de mémoire et interroge notre rapport à la mort."
Ce travail a été effectué dans le plus grand cimetière de Soweto (ZA). Virginie Rebetez s'arrête sur ces intrigantes pierres tombales recouvertes de différents matériaux, cachant ainsi l’identité du défunt. Traditionnellement, le revêtement des pierres tombales s’inscrit dans un rituel funéraire contenant plusieurs cérémonies. Au moment de la mise en place de la pierre tombale, la famille la recouvre immédiatement avec divers matériaux. Elle restera ainsi jusqu’à l’importante « cérémonie du dévoilement ». Cette période d’entre-deux peut s’étendre de quelques semaines à quelques années. Comme son nom l’indique, cette cérémonie est une grande fête où l’on va mettre à jour la pierre tombale, il ne s'agit pas là d'une célébration en mémoire du défunt mais en l’honneur de sa vie après la mort.
En décontextualisant ces pierres tombales avec un fond noir, Virginie Rebetez les métamorphose en sculptures, des personnages silencieux, des statues bâillonnées, comme gelées dans le temps, en attente de leur dévoilement au public.Devenant portraits anonymes, les détails des éléments utilisés pour le voilement, deviennent comme des indices proposés à la lecture de ces identités cachées, devenues, d’une certaine manière, génériques. La série ici présentée, Under Cover,  a été réalisée en 2013 Afrique du sud, lors d’une résidence d’artiste, organisée par Pro Helvetia. 

Virginie Rebetez est diplômée de l'école supérieure de photographie de Vevey et de la Gerrit Rietveld Academie à Amsterdam. Son travail a été exposé en 2013 au Photoforum PasquArt à Bienne, à la galerie Focale à Nyon, et dans le cadre de Arts on Main à Johannesburg, la nuit des images au musée de l'Elysée à Lausanne et au Festival Circulation(s) à Paris. 

www.virginierebetez.com