• Avant de dire (je t’aime), extraits. Film en sept actes, 2013-2015. © Cie Niki Noves. Costumes : Eymeric François, masques : Erik Halley.
  • Avant de dire (je t’aime), extraits. Film en sept actes, 2013-2015. © Cie Niki Noves. Costumes : Eymeric François, masques : Erik Halley.
  • Avant de dire (je t’aime), extraits. Film en sept actes, 2013-2015. © Cie Niki Noves. Costumes : Eymeric François, masques : Erik Halley.
  • Avant de dire (je t’aime), extraits. Film en sept actes, 2013-2015. © Cie Niki Noves. Costumes : Eymeric François, masques : Erik Halley.
  • Avant de dire (je t’aime), extraits. Film en sept actes, 2013-2015. © Cie Niki Noves. Costumes : Eymeric François, masques : Erik Halley.
expositions 2015
Niki Noves - Avant de dire (je t’aime)
Avant de dire (je t’aime)… Dans l’histoire d’un amour, ce qui précède l’aveu s’appelle séduction de l’autre, questionnement de soi, ou même mouvement, le mouvement d’un corps et d’un coeur mystérieusement attirés comme une étoile dans l’orbe d’un soleil. Ce n’est même pas que l’on n’ose dire je t’aime, simplement la course vers l’autre nous entraîne, et tout cela se passe de paroles, simplement des regards, des touchers, et finalement le frôlement de deux visages. Plus tard, c’est peut-être un attrait, une habitude devenue nécessité, une relation comme on dit, mais est-ce seulement de l’amour ? Avant que les mots décisifs ne se prononcent, soit par l’autre, modifiant instantanément l’agencement de notre vie, soit par nous, propulsant ce qui était songe, inconscient, torsion de notre corps, avant que les mots ne tombent, ce n’est pas de l’amour, c’est son enfance, quelque chose qui est déjà lui, sa préhistoire… Et quand on dit je t’aime pour la première fois, la lumière joyeuse des mots éclaire le passé, qui nous montre que tout cela était une histoire nécessaire, cohérente, une chorégraphie orchestrée, ce qui s’appelle une rencontre… Alors, de joie, parce que notre vie est gonflée comme une voile, le corps se met à danser, même seul, pour célébrer cette existence plus claire, remplie d’un vent magique, un vent articulé par ces lèvres qui, hier encore, ne faisaient que s’embrasser… Et puis, vient le temps où le plaisir mauvais de détruire ce qu’on ne veut pas sauver, où la douleur de perdre tout, nous éloigne, cet instant où, sans le dire, chacun comprend que l’autre a tourné son regard… et ce premier fil innocent, le doute ou la dispute, détricote d’un coup toute la maille mille fois tressée ensemble… Alors il faut s’imposer la fatalité du monde, cette violence d’une vie qui va soudain en sens inverse, et le corps se soulève, alors, avant même de s’avouer la chose, alors vient la danse… Le spectacle de la compagnie Niki Noves est le théâtre de ces instants, ces préhistoires des mots, les quelques syllabes prononcées pour soi ou jetées comme le pli d’un drap sur la jambe d’un dormeur, les mots qui scellent, qui lèvent des palais, qui détruisent tout. Tous les instants entre le premier regard et la dernière caresse. Avant de dire (je t’aime) est un hymne à l’amour, l’amour qui est une histoire de corps, rythmée par la folie des mots.

Baptiste Rossi



Avant de dire (je t'aime). Création 2013/2015
Un film en sept actes, pour douze interprètes.
Adapté à la scène sous différents formats.
Réalisation et chorégraphie : Niki Noves
Prises de vue : Philippe Billault, Vianney Lhoumeau, & Niki Noves
Avec : Manu Macau, Niki Noves, Élodie Allary, Babel Kasmi, Aurélie Deconchas,
Lalao Pham van Xua, Valentin Puyau, Maria Vescan, Rares Uglean, Damien Bougas, Léonore Zurfluh & Vincent Gestermann.