• Sushant Chhabria, “Traveller no. 01”, In loving memory of, 2014
  • Sushant Chhabria, “Traveller no. 02”, In loving memory of, 2014
  • Sushant Chhabria, “Traveller no. 03”, In loving memory of, 2014
sélection photographes 2015
Sushant Chhabria
Inde
En 2013, Sushant Chhabria se met à collectionner des images de personnes décédées, parues dans les rubriques nécrologiques. Un an plus tard, il se décide à copier-coller des parties de leurs visages et leurs vêtements d’une image à l’autre, créant ainsi de nouveaux êtres. Cette démarche de recyclage des morts rejoint l’idée de la réincarnation, d’une âme en mouvement constant entre deux incarnations. La naissance et le trépas du corps représente un cycle de ré-identification et de dé-identification.
Plutôt que de cultiver la peur de la mort, In Loving Memory Of (« À la mémoire de ») proposerait plutôt un nouveau regard sur celle-ci, une manière inédite de comprendre une croyance ancienne, à travers la technologie. Les expressions du visage de ces nouveau-nés donnent lieu à des interrogations sur la manière dont la société moderne, composée de croyants et de non-croyants, appréhende la réincarnation.

Sushant Chhabria a étudié à Symbiosis Institute of Design, Pune, India.
Il a participé à une exposition collective à Kuala Lumpur en 2010, ainsi qu’a New York en 2013.

www.sushantchhabria.com