• Thomas Rousset, “Sans titre”, praberians, 2013
  • Thomas Rousset, “Sans titre”, typique, 2014
  • Thomas Rousset, “Sans titre”, praberians, 2014
sélection photographes 2015
Thomas Rousset
France / Suisse
Les photographies de Thomas Rousset proposent un mélange d’images, de réalités ambigües superposées, flirtant constamment avec les frontières du réel et de l’imaginaire. En résulte un dispositif de mise en scène jouant avec les codes du fantastique et du réalisme. La routine et l’étrange se côtoient, tandis que le clivage entre l’Ici et l’Ailleurs se discerne difficilement : les pistes sont brouillées, le temps et l’espace gommés.                
Le cadre repose sur la mise en place de décors, souvent inspirés des couleurs felliniennes ou de la folie kusturicienne. Les situations mises en scène sont absurdes et donnent naissance à un univers pittoresque et ludique.                    
A cela viennent s’ajouter les sujets, le plus souvent en place centrale de la composition, semblant échappés d’un autre temps, d’une autre culture. Les parures et les costumes appuient ce « melting pot » de traditions. La place de l’animal joue également un rôle très important, sa fonction est rituelle, voire sacrée.                        
Les cultures sont ici repensées et se muent en traits d’union. Les frontières ne sont plus des barrages mais des zones de contact. C’est donc un monde résolument utopique, et ces séries, le résultat d’une prise de conscience de la dégradation de la notion de communauté  dans le monde occidental contemporain. 

Thomas Rousset a étudié la Photographie à l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne).
Son travail a été présenté au Festival de la Jeunes Photographie Européenne à Paris en 2014, ainsi que publié dans le Talent Issue de FOAM Magazine en 2013.

www.thomasrousset.com