• Wawrzyniec Kolbusz, “Untitled”, Sacred Defence, 2014
  • Wawrzyniec Kolbusz, “Untitled”, Sacred Defence, 2014
  • Wawrzyniec Kolbusz, “Untitled” , Sacred Defence, 2014
sélection photographes 2015
Wawrzyniec Kolbusz
Pologne
La pratique de Wawrzyniec Kolbusz s’intéresse aux motifs cachés des comportements sociaux, culturels et politiques, sous un angle conceptuel. Son travail, empreint d’ambiguité, témoigne de la relation entre le support et la politique, s’appuyant souvent sur un vocabulaire minimaliste.
Sacred Defence (« Sacrée défense »), sa série la plus récente, documente la construction de fausses images de guerre en Iran, tout en créant de nouveaux simulacres liés à la guerre à travers des images satellite de sites nucléaires iraniens qu’il retravaille. C’est par l’image que la guerre nous apparaît, même quand il s’agit d’illusions. Nous suivons ici la manière dont ces représentations de la guerre, chargées d’une grande importance politique, se développe dans des contextes différents : une ville-cinéma, construite dans le seul but de tourner des films de guerre, créée non pas pour l’expérience qu’elle peut engendrer, mais pour représenter la guerre de manière visuelle ; ou encore des musées, qui imitent la réalité en temps de guerre dans les moindres détails (personnages en cire représentant des héros morts, copies de mines antipersonnel en plastique vendues comme souvenirs). En faisant jouer l’original contre sa reproduction, l’artiste promène le spectateur au point d’engendrer une nouvelle simulation. Il retravaille des images satellite de sites nucléaires iraniens en y ajoutant des représentations de la destruction, dont les formes diverses, a priori causée par des frappes occidentales, s’excluent l’une l’autre. En effet, les immeubles, qui apparaissent détruits dans certaines images, se dressent encore intacts dans d’autres ; toutes les versions parallèles du même événement sont présentées sur une même carte satellite.

Wawrzyniec Kolbusz a étudié à The Academy Of Photographiy, Warsaw, Poland
Il a participé à une exposition collective durant TIPhP Festival, Tirana, Albanie en 2014, ainsi qu’à Braga Festival au Portugal (où il fut finaliste du Emergentes International Award)

www.wawrzynieckolbusz.com